La Trilogie de l'ombre, tome 1 : Le Fils de l'ombre de Jon Sprunk

Publié le par Fred

ombre.jpgRésumé :

 

La ville Sainte d'Othir est l'endroit rêvé pour un assassin sans scrupule. Dans cette univers sombre où traîtrise et corruption rôde à chaque coin de rue, Caim gagne à sa vie à la pointe de sa lame jusqu'au jour où un contrat banal le jette au beau milieu d'une machination.

Confrontré à des hommes de loi véreux, à des tueurs rivaux et une terrifiante sorcellerie, il a avec lui deux alliés inattendus : un esprit gardien qu'il est le seul à voir et ... la fille de sa dernière victime !

Pour défendre sa peau, Caim ne se fie qu'à ses couteaux et son instinct. Pourtant cette fois, tout bascule. Afin de déjouer une conspiration, qui prend sa source au coeur même de l'empire, il doit s'approprier son héritage, celui du fils de l'Ombre ...

 

La critique d'Aragorn :

 

Il y a des livres sur lesquels, je peux écrire des lignes, des commentaires à foisons et ce dès que la lecture est finie. Pour d'autres, il n'y a rien à dire. Bizarrement, celui là est entre les deux ...

J'ai eu, en effet, beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire et je dirais même plus à m'attacher aux personnages. Je trouve en effet le démarrage du livre très mou.

Un héros principal qui est audépart ne laisse paraître aucun sentiment, des autorités et des soldats corrompus, des victimes bien naïves. Un résumé fait par les Editions qui publie ce roman qui comporte des erreurs sur l'histoire, cela peut m'inciter à abandonner une lecture ... ce que je fais rarement.

Bien m'an a pris, comme on dit ... Persister dans cette lecture m'a fait percevoir une autre facette des héros de ce livre. Un synopsis bien plus complexe que ce qu'il n'y paraît et la seconde partie de ce livre se dévore tel un petit au chocolat et/ou un croissant tout frais et tout chaud au petit déjeuner.

Encore une fois, les maisons d'Editions ne mettent pas toujours leur produit en valeur correctement. Au délà d'une belle couverture, les lecteurs comme moi se jettent sur le quatrième de couverture qui déclenche l'achat et l'envie de lire. Faîte attention à cette dernière Messieur-Dames qui êtes employés par les Editeurs. Le 4ème de couv d'un livre, doit déclencher un coup de coeur et l'envie de lecture ... Eviter de sauter des étapes dans votre travail est un minimum vital ... je me demande parfois en relisant le dos des livres si vous avez lu ce dernier.

Sinon, A part cela, c'est un bon petit livre au final. Loin d'être le meilleur de l'année mais assez bon pour m'inciter à poursuivre ... je pense que Caim et son don vont me réserver de belles surprises ...

Publié dans Lecture

Commenter cet article