Théodore Boone : enfant et justicier de John Grisham

Publié le par Fred

TheodoreBooneRésumé :

 

Théodore Boone a toujours rêvé de devenir avocat. A treize ans, il est d'ailleurs le conseiller juridique gratuit de ses camarades et même de ses professeurs ! C'est ainsi qu'il recueille bien malgrès lui des éléments accablants dans le plus imprtant procès pénal que sa ville ait connu, celui d'un notable jugé pour l'assassinat de sa femme.

Théo, qui a juré le secret, ne peut ni parler ni laisser acquitter un meutrier de sang froid ...

 

La critique d'Aragorn :

 

Hé bien, il y a des auteurs à succès, tel que John Grisham, dont on a envie de découvrir tout de suite la dernière nouveauté.

Un synopsis de base qui est bon ; le jeune Théo dont les parents sont avocats, son oncle Ike également, voue une passion  au droit, au procès ... Son avenir est déjà tout tracé. D'ailleurs, il est déjà consulté pour ses talents et connaissances juridiques.

Alors, quand dans sa ville, s'ouvre le procès pénal le plus important de ses cinquantes dernières années débute, il doit absolument le suivre.

Malheuresement, il va le suivre de bien plus près qu'il ne le pensait.

Grâce à ce livre, vous entrerez au coeur de l'appareil judiciaire américain d'une petite ville.

Ecris pour des adolescants, ce petit Thriller, n'a pas l'ambition d'attirer un public plus large.

En effet, une écriture simple, une histoire simple et sans trop de rebondissement. Je dirais juste assez pour un public de 11 à 17 ans....

Oui, je suis peut-être très restrictif sur le public possible de ce livre, mais jamais dans ce bouquin je n'est retrouvé la plume de john Grisham que j'avais adoré dans "la firme" par exemple.

Un lecteur lambda, découvrira, très rapidement le dénouement de l'histoire trop prévisible à mon goût.

Bref, un petit roman qui va s'adapter très bien à un public d'adolescant. Pour les plus vieux, j'ai bien peur que vous soyez déçus. Heuresement, ca se lit vite.

 

Merci a Blog-O-Book et les Editions Oh pour ce partenariat

Publié dans Lecture

Commenter cet article