Le Sang des Ambrose de James Enge

Publié le par Fred

ambroseRésumé :

 

Derrière la vie du roi se tient le Protecteur. Derrière le Protecteur son Ombre est aux aguets…

Le jeune roi Lathmar est convaincu de sa disparition prochaine. Entre la mort suspecte de ses parents, l’armée privée de son oncle le Protecteur du Trône et les purges successives parmi ses proches, seule sa lointaine aïeule Ambrosia Viviana dresse un dernier rempart contre l’usurpateur.

Sauf à faire appel au frère d’Ambrosia, l’imprévisible Morlock Ambrosius, maître Faiseur, sorcier, bretteur et redoutable ivrogne. Et sauf à découvrir et vaincre, derrière le Protecteur, le mystérieux marionnettiste qui jongle avec l’âme de ses proies et se prépare à dévorer l’empire.

 

Mon Avis :

 

Je pense que pour moi c'est une première. De la Fantasy Noire, où l'espoir est toujours infime, le scénario ne fait qu'enchaîner catastrophe sur catastrophe.

Il y a quatre personnages principaux. Le jeune roi Lathmar, dont les parents viennent d'être assassinés, ses proches tombent comme des mouches. Seul sa grand-mère, magicienne et plusieurs fois centenaire, résiste aux purges. Cette grand-mère, Ambrosia a un caractère bien trempé et terrorise son descendant.

Autre personnage, Morlock, qui est à mes yeux le plus fascinant. Il est à la fois, comme sa soeur, un magicien, un multi-centenaire, mais il a un caractère trés particulier avec des réactions assez inattendues et il a un dialogue parfois décalé. D'ailleurs, il a un compagnon de route, un apprenti que me fait un peu penser à Gimli d'une certaine trilogie bien célèbre de Tolkien.

Ces trois personnages devront lutter pour sauver le Royaume d'un mage noir trés maléfique. Voilà le synopsis de l'intrigue, plus le roman avance et plus les héros de cette histoire vont souffrir.

Ils auront de moins en moins de chance de s'en sortir. Le mage noir va s'attacher à couper les fils de l'Espoir patiemment pour tenter de les ronger de l'intérieur.

Et tout semble aisé pour ce magicien car les trois accolytes sont pétris de défauts. A commencer par Lathmar, qui est déboussolé, peureux, ne connaît rien au monde et va se trouver confronté aux pires horreurs que son Empire n'ai jamais affronté.

Ambrosia et Morlock vont apprendre au jeune homme ce qui ne figure sur aucun manuel du parfait souverain.

C'est un bon premier roman que nous livre James Enge. Une intrigue bien ficelée, que le lecteur suit avec étonnement.

Malgrè tout, je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage principal de Lathmar qui est trop souvent dépassé par les événements.

Etonnament, je suis plus attiré par le personnage de Morlock qui lui est plein de subtilité. L'ensemble du livre est bien conçu et écrit même si ce dernier n'est pas tout public car trés noir. Il remplit trés bien son office en emmenant le lecteur dans un univers bien différent de notre réalité.

Auteur à suivre....

 

Je remercie Livraddict et les Editions L'Atalante pour cette lecture.

Publié dans Lecture

Commenter cet article

Voyelle 23/10/2010 12:59



héhé !!! je prends note du très noir de james Enge ! merki !!!


bisouilles et bon week-end avec ta belle lily !!!


@ +



Fred 22/11/2010 16:09



merçi. Biz