La nuit des enfants rois de Bernard Lenteric

Publié le par Fred

enfantsroisRésumé :

 

Sélectionné parmi les meilleurs romans par toute la presse, La Nuit des enfants rois se déroule à toute allure, comme un merveilleux film, d'où l'on sort ébloui. Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies. De l'horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils volent, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un. Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l'a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu'il ne soit de leur côté... Alors, s'ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, La Nuit des enfants rois.

 

La critique d'Aragorn :

 

Il y a toujours un ou plusieurs sentiments qui vous anime quand on ferme un bouquin...

Un joli synopsis qui vend bien le livre et son contenu. Voilà un éditeur qui travaille bien. Ce livre travaille sur une trame de fond angoissante.

Des "petits" génie qui vont utiliser leurs cerveaux brillants à une haine implacable, froide et calculatrice.

Après une longue, très longue, trop longue mise en place, on découvre enfin les sept qui se réunissent lors d'un meeting qui mets à l'honneur des enfants qui ont un Q.I. supérieur à la moyenne. Ce groupe de sept gamins se regroupe naturellement parmis les autres sous le regard de Jimbo Farrar.

Ce dernier, sais, dans ses tripes qu'il ne doit pas leur arriver malheur, sinon le pire serait à venir. Et c'est ce qu'il se passera ...

Malgrès un chapitrage judicieux, l'auteur installe un faux rythme dans son action.

Il travaille certe sur l'angoisse mais pas sur le suspense.

Pour ces deux raisons, j'ai trouvé ce livre ennuyeux, presque facile ... Depuis bien longtemps, ce livre a représenté, pour moi, une corvée à lire. L'ennuie et la déception : voilà les sentiments eprouvés à la fin de cette lecture.

 

 

Livre lu dans le cadre des mini-challenges Livr@ddict 2011, catégorie Thriller

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lily 16/12/2010 14:36



Je tenterais, je verrais bien !!!


Je t'm



Fred 16/12/2010 14:44



Ben vi tente, on peux pas tjrs aimer les mêmes choses. Tant qu'on s'm