Et ton nom sera Vercingétorix

Publié le par Fred

Et ton nom sera
Vercingétorix
de
Philippe Madral et
François Migeat

Avant propos :

Cette fois ci pas de bio pour les auteurs, parce que à priori je ne lirais rien d'autre d'eux puisque ce ne sont pas des auteurs que je re-lirais. Même si il ne faut pas dire fontaine ...

Docteur en histoire, Philippe Madral a été attaché de recherche au CNRS avant de se consacrer à l'écriture. Romancier et auteur de théâtre, il est aussi scénariste pour le cinéma et la télévision.

François Migeat a été marin au long cours, puis auteur de reportages et de films de fiction à travers le monde. Il s'est ensuite orienté vers l'écriture pour le théâtre, le café théâtre, la télévision, le cinéma et l'édition.

Résumé :

Vercingétorix et César :
Entre l'attirance et la haine,
un face à face grandiose.

Gaule occupée, an 54 avant notre ère.
Un jeune guerrier Celte chassé de ses terres se fait enrôlé dans les armées romaines.
César, général tout puissant et aristocrate raffiné, est séduit par sa fougue, par son intelligence. Il va tenter de s'en faire un ami, plus encore, peut être ... et lui révéler imprudemment l'art de la guerre.
Comment pourrait-il savoir qu'un jour prochain, cet homme, devenu le chef des peuples gaulois enfin coalisés, sera son pire ennemi ?
Cet à lui que César devra la seule défaite de sa glorieuse carrière de stratège. Lui, Vercingétorix.

Ma critique :

Un roman historique sur un personnage que tous les Français connaissent. Nous descendants d'une nation romano-gauloise. C'est avec ses deux personnages, Vercingétorix et César, que commence l'histoire d'un peuple qu'on appelera quelques siècles plus tard : des Français.
Il faut bien deux auteurs pour remplir un roman de 587 pages sur Vercingétorix. Le Pré-requis pour aimer ce bouquin : aimer l'histoire. Mais attention, cela n'a rien d'une biographie, d'une part parce que je doute que les historiens disposent d'assez d'écrits et de faits pour écrit un bouquin de cette taille et ensuite il y a une part de romanesque dans ce bouquin.
Pour aimer ce livre, faut aimer l'histoire ... ce qui est mon cas. Bien écrit, enrichississant et destiné uniquement aux néophytes.

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article